guérir rhume

Guérir le rhume : l’art d’être malade

A moins que vous ayez vécu dans une bulle totalement hermétique pendant les 6 derniers mois, vous avez du entendre parler d’une épidémie de grippe, ou bien de rhume. Pendant que vous lisez, et pendant que j’écris, des millions de personnes mal en point errent dans les pharmacies et chez les médecin, à la recherche du remède miracle contre le reniflement, la toux, ou encore le mal de gorge. Ils vont essayer quelque chose comme l’échinacée, l’hydraste, les humidifacteurs, le poivre de Cayenne ou encore l’ail et la soupe de poulet. Le fait est que nous serions capables de nous frotter la poitrine avec de la graisse d’oie et du kérosène si nous pensons que ça peut marcher, juste parce que c’est un vieux remède contre le rhume.

Mais comme le dit une certaine série (X-Files pour ne pas la nommer) : la vérité est ailleurs. Nous devons apprendre à être malade. Oui, il y’a bien une façon d’être malade. Nous sommes capable d’envoyer les hommes sur la lune, de découvrir la fission de l’atome, mais nous ne savons pas comment nous positionner pour aller mieux. Malheureusement, plus nous resterons ignorants, et plus nous resterons en pyjama avec nos bactéries.

Nous n’avons pas forcément besoin d’un voyage à la pharmacie, nous avons besoin d’un changement d’attitude, qui heureusement, ne nécessite pas un voyage dans le bureau du médecin. Voici 4 conseils pratiques sur la façon de guérir le rhume.

 

1. Admettre que vous êtes malade : L’écoute de votre corps

Il y a beaucoup de gens qui refusent d’admettre qu’ils sont malades. Ce sont les personnes qui traînent leur nez qui coule au bureau, ou qui font un marathon avec la cheville foulée. Quand ils voient un mur, ils foncent droit dedans ! Alors qu’ils pensent que leur action est courageuse, voire héroïque, elle est souvent stupide et irréfléchie : non seulement pour les autres, mais surtout pour eux.

Admettre que vous êtes malade n’est pas un signe de faiblesse ou de défaite, pas plus que c’est un signe que vous vous inclinez face à la maladie. C’est tout simplement une prise de conscience, et un acte ultime de responsabilité personnelle : l’écoute de votre corps.

Oui être malade est gênant, inconfortable et douloureux, mais si nous changeons un peu notre point de vue, cela peut aussi être un cadeau. C’est une façon de surveiller et de réguler la santé de notre corps. Une façon de dire qu’il y a quelque chose à regarder, à écouter, à prêter attention à ce qui se passe dans notre corps. Il nous dit de ralentir, de changer nos habitudes, ou bien de vivre de manière différente. Si nous nous écoutons, notre maladie peut très bien devenir la porte ouverte à une meilleure santé.

L’écoute et la sagesse ne sont pas juste du bon sens, c’est une forme de gratitude, une façon de dire merci à notre corps.

Il est évident que ce n’est pas toujours facile à faire, surtout lorsque nous nous sentons à une étape de la mort, mais une fois que nous arrivons à le faire, nous pouvons arrêter de regarder nos maladies comme un cruel coup du sort. Nous pouvons cesser de nous voir comme des victimes de bactéries envoyées par les dieux, et à la place, nous pouvons devenir acteur de notre propre santé.

C’est la le changement qui nous aidera à guérir le rhume.

 

2. C’est bon de se lamenter un peu

On ne peut pas se nourrir pour retrouver la santé si on ne se donne pas la permission d’être carrément misérable, même si cela signifie pleurnicher comme un bébé. Bien sûr, il ne faut pas confondre avec le dictateur pleurnichard qui va exiger que tout le monde s’occupe de lui sous prétexte qu’il est malade. Nous ne cherchons pas d’excuse pour transformer notre famille et nos amis en esclaves.

Nous parlons simplement de nous donner la permission de baisser la garde : d’être vulnérable et nécessiteux. Et contrairement à ce que l’on nous dit depuis l’enfance, ce n’est pas toujours un signe de faiblesse. En fait, quand nous sommes malades, c’est plutôt un signe de force, une étape positive vers la guérison.

 

3. Adopter un mode de vie sain

Il faut être réaliste : lorsque nous sommes mal en point, nous souhaitons tous aller mieux le plus rapidement possible. La plupart d’entre nous vendrait leurs enfants (ou leur mère, au choix) pour une bonne nuit de sommeil, ou 30 minutes de respiration normale. C’est ce qui explique en partie le succès énorme de l’industrie des médicaments contre le rhume, des milliards de dollars chaque année. Ceci dit, nous ne sommes pas ici pour juger ceux qui prennent des médicaments, nous faisons tous ce que nous pouvons et ce que nous sentons juste.

Cependant, il y a un piège lorsque nous cherchons une solution rapide, et il n’a rien à voir avec la médecine ni son fonctionnement. Il réside dans le fait que lorsque nous mettons notre santé dans les mains de quelqu’un d’autre, nous pensons que nous n’avons rien d’autre à faire. Nous déléguons la responsabilité aux “2 cuillères à soupe” puis nous pensons que le travail est terminé.

La réalité est la suivante : aller mieux commence par mettre notre santé entre nos propres mains. Pour cela, nous devons adopter un mode de vie sain, même lorsque nous sommes malades (surtout quand nous sommes malades en fait). Ce mode de vie sain commence par du repos, de l’eau, et de la nourriture équilibrée.

Cela relève du bon sens, mais la plupart d’entre nous l’ignorent. Nous prenons nos médicaments, puis nous continuons à vaquer à nos occupations, le travail, la lessive, aller chercher les enfants, préparer le petit déjeuner etc. Notre corps nous demande de ralentir et de se reposer, et cela commence avec le sommeil, l’arme ultime pour soigner le rhume plus rapidement. Dormir nous force à mettre toutes nos ressources dans les seules choses qui comptent : la réparation des cellules ainsi que stimuler l’énergie et la construction du système immunitaire. Tout ce processus ne peut pas fonctionner correctement si vous ne vous reposez pas.

Alors la prochaine fois que vous tombez malade, faites vous une faveur. Mettez vous au lit, regardez la famille Kardashian ou tout autre programme qui vous endormira rapidement car votre récupération en dépend.

Juste derrière le sommeil, vient une potion magique : l’eau. Sans une hydratation correcte, votre corps n’est pas à même de lutter correctement contre le rhume. L’eau fait non seulement baisser la fièvre, mais elle aide aussi à se débarrasser des toxines et des déchets de votre corps. Elle contribue également à faciliter l’expulsion des sécrétions contenues dans vos voies respiratoires inférieures et supérieures. En bref, l’eau guérit.

La dernière pièce du puzzle pour vivre en bonne santé, c’est de bien manger. On ne peut pas faire plus simple que cela : éviter les mauvais aliments et privilégiez les aliments sains, naturels et organiques. Cela signifie qu’il faut rester éloigné des sucres, des mauvaises graisses et des aliments transformés. Cela signifie donc manger de bonnes protéines, des soupes faites maison, des bouillons clairs comme le miso, le bouillon de poulet ou de légumes, ainsi que tout aliment contenant du glutathion, puissant anti-oxydant connu pour combattre les infections.

Quand il s’agit d’adopter un mode de vie sain, vous devez vous poser une question : ce que je mange et ce que je vois enrichit il mon corps ou bien le dessere t il ? Faites le bon choix et vous commencerez à prendre votre propre santé en main.

 

4. Demander de l’aide

Nous savons tous que la vie est compliquée et nous occupe beaucoup, et être malade ne fait qu’empirer les choses, rendant plus difficile le travail et nos obligations. Cela nous rend relativement agité et impatient, nous pompant toute notre énergie, si bien que nous n’en avons plus pour faire ce que nous devrions. Alors que se passe t il ? Notre instinct prend le dessus et nous faisons comme si nous n’étions pas malades.

Il est vrai que ralentir n’est jamais facile à appliquer comme conseil, mais nous pouvons rendre la chose plus simple. Comment ? En demandant de l’aide, tout simplement.

Nous ne recherchons pas quelqu’un pour nous apporter la soupe et vider notre poubelle pleine de mouchoirs, non, ce dont nous avons besoin c’est de quelqu’un pour nous donner l’espace et le temps d’être malade. Nous avons besoin de quelqu’un pour préparer le dîner, faire les lessives, aller chercher les enfants etc … Nous avons besoin de nos familles, amis et collègues de travail. Nous le ferions pour eux non ? Et bien il est temps de les laisser faire pour nous !

Avoir quelqu’un qui nous aide, facilite notre tranquillité d’esprit et nous aide ainsi à nous détendre plus facilement. Il est plus facile de se reposer quand on sait que quelqu’un s’occupe de toutes les choses que nous avons en tête et qui font partie du quotidien. Il nous permet de mettre notre tête sur l’oreiller et laisser la nature suivre son cours. Il nous permet également d’être patient avec notre maladie.

Tout ce qu’il faut, ce sont ces trois mots : j’ai besoin d’aide.

 

Vous avez la 4 étapes simples pour vous guérir de ce qui vous indispose. Bien sûr, je pourrais être coupable de fraude en oubliant de citer les mots de Ben Franklin, qui a donné un des meilleurs conseils de santé au monde “Une once de prévention vaut une livre de guérison”.

Alors quand vous entrerez dans la saison de la grippe ou du rhume, il faudra prendre quelques précautions. Cela ne signifie pas seulement se laver les mains, garder loin les enfants avec le nez qui coule ou encore purifier l’air qui vous entoure. Cela signifie en premier lieu une alimentation saine, faire de l’exercice souvent, réduire le stress et rester positif. Plus important encore, cela signifie prendre le contrôle de votre propre santé.

Bien sûr, si vous tombez malade, ne vous battez pas ou ne vous victimisez pas. Ecoutez votre corps et accordez vous le droit d’être malade. C’est le seul moyen que vous aurez pour guérir le rhume à 100% !

 

Source : Lifehack

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.