rester productif malade

Comment rester productif lorsque vous êtes malade

Vous avez un projet très important au travail cette semaine, et la date limite est proche. Vous travaillez des heures supplémentaires, vous ne dormez presque plus, et pour couronner le tout, avant que l’on ne vous donne cette tâche, vous êtes malade comme un chien.

C’est un scénario cauchemardesque, mais que vous avez déjà surement vivre une fois dans votre vie. Vous êtes trop malade pour travailler, mais toujours pris dans un projet important qui ne peut pas être négligé. Alors que pouvez vous faire ?

Si vous avez besoin de rester productifs tout en étant contaminé par un rhume ou une vilaine grippe, voici quelques conseils qui peuvent être en mesure de vous aider à aller mieux, tout en vous aidant face à la charge de travail colossale qui vous attend.

 

1. Prenez un jour de congé

Pour beaucoup de gens qui ont de grands projets, cette option n’est pas forcément quelque chose de possible dans l’immédiat. Cela étant, vous pouvez être tellement malade que vous n’avez pas beaucoup le choix.

Comme par exemple quelqu’un qui est victime d’une migraine, il va apprendre qu’il ne peut pas avoir la même capacité de travail quand il a la tête dans les toilettes. Si vous êtes vraiment très malade, vous avez besoin d’un jour de repos, c’est inévitable. Non seulement vous serez de retour à votre niveau normal beaucoup plus tôt, mais vous pourrez aussi éviter de faire des erreurs stupides une fois au travail, ou dans la communication avec vos collègues. Cela demande beaucoup de self control pour arriver à se reposer alors que l’on a une charge de travail énorme derrière, mais il en va de la bonne conduite de votre projet, et ce sera l’occasion d’en apprendre plus sur vous même.

 

2. Prévoyez des remèdes

Echarpe, bols de soupe de poulet et nouilles, beaucoup de liquides clairs et beaucoup de vitamines. Prenez des remèdes maisons contre le rhume ou la grippe (l’échinacée par exemple) en vous assurant que vous n’êtes pas allergiques bien évidemment.

Faites ce qu’il faut pour aller mieux. Si vous mangez correctement, que vous buvez beaucoup de liquides, vous serez mieux armé pour continuer à travailler sur des projets importants, surtout ceux qui sont pressés, sans avoir à revenir sur votre précédente version pendant que vous êtes malade. Méfiez vous de certains médicaments qui peuvent provoquer de la somnolence.

Pour vous soulager, vous pouvez également prendre des douches chaudes, appliquer des compresses chaudes ou froides sur votre peau et votre visage, boire beaucoup de tisanes chaude, et dormir avec un oreiller supplémentaire afin de positionner votre tête de façon à mieux drainer les sinus.

 

3. Travaillez court mais intense

Cela vous prendra plus de temps pour obtenir les 8 heures de travail quotidiennes, mais en travaillant par intermittence avec des pauses fréquentes, vous pouvez maintenir des niveaux d’énergie constant, et vous assurer de rester concentré sur la tâche à accomplir. Lorsque l’on est mal en point, la concentration diminue plus rapidement que dans un état dit « normal ».

Cela pourrait être le bon moment pour expérimenter la technique Pomodoro, une technique de gestion du temps ou vous travaillez dans des laps de temps très courts, et ou vous prenez régulièrement des pauses. Vous travaillez pendant 25 minutes, puis vous faites une pause de 5 minutes, et lorsque vous vous sentez en dessous de vos possibilités habituelles, cela vous donne un temps de repos bien mérité, avec le sentiment d’accomplissement en prime.

 

4. Isolez vous de vos collègues

Si vous devez travailler, vous devriez travailler à la maison, ou de quelques autre manière que ce soit, qui vous isole de vos collègues. De cette façon, si vous travaillez sur le même projet avec eux, vous allez paralyser votre équipe en répandant votre maladie. Cela peut également être avantageux pour eux, car si votre productivité n’est pas au top.

 

5. Regardez vers l’avenir

Alex Fayle du blog Someday Syndrome a expliqué que quand il était trop malade pour travailler, il parvient à rester productif en changeant l’orientation de son travail. Plutôt que de travailler sur des projets urgents sur lesquels il pourrait faire des erreurs, il se concentre plutôt sur la planification à long terme et la réflexion sur ses objectifs de carrière.

« J’aurais pu être grincheux. J’aurais pu me pousser et produire de la merde. « Ou bien j’aurais pu prendre une pause et laisser tout ce qui me dérange en stand-by. Mes tendances paresseuses ont réussi à le convaincre de la dernière option, mais je n’étais pas totalement improductif. J’ai aussi pris le temps d’imaginer une série de visions pour mon avenir – pas le genre de résultat dans l’avenir, mais des résultats basés sur des actions. J’ai donc regardé 6 mois, 1 an, 3 ans et 5 ans dans le futur et j’ai décidé de ce que je serais en train de faire… Les gens qui ont des images de leur actions dans le futur plutôt que des résultats sont plus susceptibles d’atteindre leurs objectifs. »

Et vous, vous avez des astuces pour rester productifs quand vous souffrez d’un rhume ou d’une grippe ? Faites le nous savoir en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *