remède allergie saisonnière

5 remèdes maison pour combattre les allergies saisonnières

Le nez qui coule, les yeux qui piquent et la sensation exaspérante de ne pas pouvoir éternuer ? Le nombre de pollens est en hausse avec les températures qui remontent, ce qui signifie une chose : les allergies sont arrivées ! Lorsque l’on parle de remèdes maisons pour les allergies, le miel local revient souvent. Il est censé être très efficace car la prise progressive de pollen local aide à renforcer votre système immunitaire avant le début des symptômes, vous fournissant ainsi un soulagement. Même si il fonctionne pour beaucoup de personnes, n’oublions pas qu’il y a d’autres remèdes naturels que vous pouvez essayer pour aider à soulager les symptômes du rhume des foins. Etant moi même allergique, je compte bien en essayer quelques uns dès cette année.

 

1. Thé à la menthe et orties

L’ortie a une image très négative, sûrement parce qu’elle est très urticante lorsqu’on l’attrape. Pourtant, c’est une des herbes les plus incroyables, et une fois que vous aurez découvert ses bienfaits, vous ne pourrez plus vous en passer. Elle permet entre autres de soulager l’arthrite, d’abaisser la pression artérielle et bien sûr de combattre les allergies saisonnières. La menthe poivrée quant à elle, contient un type de flavonoïde qui peut aider à inhiber l’activité et la sécrétion d’enzymes anti-inflammatoires tels que l’histamine.

Ingrédients :

  • 1 cuillère à café de menthe séchée ou 1/4 de tasse de menthe fraîche hachée
  • 1 cuillère à café de feuilles d’ortie séchées ou 1/4 de tasse de fraîches
  • Miel et citron pour le goût
  • 250 ml d’eau

Instructions :

Il n’y a pas plus simple que cette recette. Ajouter l’ortie et la menthe dans une tasse, puis mettre de l’eau bouillante et laisser infuser environ 10 à 15 minutes. Ajouter ensuite le miel et le citron pour le goût puis boire 2 fois par jour au besoin pour soulager les symptômes des allergies.

 

2. Le pollen d’abeilles

Si le miel local n’a pas d’effet sur vous, essayez donc le pollen d’abeilles. Cela fonctionne sur le même principe qu’avec le miel : d’abord en petites quantités, puis en augmentant les doses quotidiennes, cela va aider à renforcer votre immunité au pollen de votre région. Ceci est directement inspiré de ce qui s’appelle en médecine « l’hypothèse de l’hygiène », dans laquelle l’exposition des enfants à des germes et des bactéries est indispensable à la bonne constitution d’un système immunitaire qui pourra contrer ces choses la. Dans notre cas, vous vous expose à des allergènes avant la saison des allergies, de sorte que quand l’air va se remplir de pollen, votre système ne sera pas surpris.

Il y a deux précautions vitales à prendre avant d’utiliser ce remède. Premièrement, assurez vous que vous n’êtes pas anaphylactique ou gravement allergique aux abeilles. Deuxièmement, le pollen doit être local. En effet, cela ne fonctionnera pas si le pollen n’est pas local, car vous avez besoin de vous construire une tolérance aux plantes de votre région. Vous devez également vous assurer que votre pollen provient d’une bonne source, et surtout sans insecticides. Pour cela, évitez les supermarchés et la grande distribution, et rapprochez vous d’apiculteurs locaux ou de magasins bio. Le pollen d’abeille se trouve sous 3 formes : les granulés, les capsules ou encore la poudre. Les granules sont une bonne solution, car croquantes et utile pour saupoudrer par exemple les yaourts etc…

Ingrédients :

  • Pollen local d’abeilles en granules

Instructions :

Commencer à prendre le pollen 5 mois avant le début de vos allergies (elle débutent généralement au printemps). Commencer par une ou deux granule sous la langue et laisser dissoudre ou bien mâcher. Le lendemain, augmenter la dose d’une granule. Continuer jusqu’à ce que vous soyez en confiance et tant que vous n’avez pas de réaction (nous conseillons de faire cela pendant 2 semaines environ). Si vous n’avez aucune réaction indésirables, vous pouvez pendre jusqu’à une cuillère à soupe par jour de pollen tout au long de la saison des allergies.

 

3. Boisson aux agrumes

Les pics d’allergies correspondent souvent à des journées ou vous avez envie de profiter du soleil pour vous promener ou encore gambader dans les grands espaces. Ce qui peut vite se transformer en supplice si vous n’avez pas pris vos précautions. Cette boisson d’agrumes contient beaucoup de vitamine C, qui peut être d’une grande aide au cours des allergies saisonnières, grâce à son pouvoir de renforcer le système immunitaire. Comme le système immunitaire a du mal à fonctionner à ces moments la, les avantages de cette boisson sont évidents.

Ingrédients :

  • 1/2 citron
  • 2 oranges
  • 1 cuillère à soupe de miel biologique local

Instructions :

Presser le jus du citron et des oranges, puis mettre au réfrigérateur pendant plusieurs heures. Ajouter le miel, quelques glaçons pui consommer tous les jours.

 

4. Oignon rouge

Les oignons contiennent un composé soluble dans l’eau, appelé quercétine, qui a la particularité de réduire la quantité d’histamine produite par le corps, donc qui réduit les symptômes des allergies. C’est en quelque sorte un antihistaminique complètement naturel. Il s’avère que la quercétine a aussi le don de calmer l’inflammation et d’agir comme un bronchodilatateur, ouvrant les voies respiratoires pour aider à mieux respirer.

Ingrédients :

  • 1 oignon rouge
  • 4 tasses d’eau
  • Miel pour le goût

Instructions :

Emincer l’oignon et l’ajouter à l’eau. Laisser infuser pendant 8 à 12 heures avant de le boire 1 à 2 fois par jour. Incorporer un peu de miel dans les verres individuels si vous le souhaitez, pour adoucir un peu le goût de l’oignon. Cette boisson se conservera sans problème environ 4 jours au réfrigérateur.

 

5. Pomme et noix

Ce mélange vous aidera à vous sentir mieux en peu de temps, sans les éternuements et les démangeaisons. Les noix sont une collation quotidienne que vous pouvez utiliser pour calmer les symptômes d’allergie. Riches en magnésium, elles aident à calmer toute respiration sifflante ou une toux en place, alors que leur teneur en vitamine E peut stimuler l’immunité de l’organisme et protège votre corps de la réaction aux allergènes. Les pommes, comme les oignons, contiennent de la quercétine, et réduisent donc la production d’histamine. Plusieurs études ont confirmé qu’une pomme par jour aide à lutter contre les allergies.

Ingrédients :

  • 1 tasse de noix de Grenoble
  • 1 pomme

Instructions :

Hacher les noix et couper la pomme en morceaux de petite taille. placer les deux dans un sac et mélanger le tout. N’hésiter pas à remplacer les noix par des noix de pécan si vous préférez. Vous pouvez également ajouter d’autres petits ingrédients comme des cerises séchées ou encore des graines de tournesol.

 

Quelques conseils supplémentaires

  • Soyez conscients que si vous faites sécher votre linge dehors, cela peut contribuer à vos allergies, car le pollen va se coller dessus.
  • Si vous devez ouvrir vos fenêtres, faites le de préférence le matin avant 9h, au risque de voir des allergènes rentrer dans votre maison
  • A la fin de la journée, si vous avez été dehors, lavez vos cheveux sous l’eau. Cela permettra d’évacuer le pollen resté sur vos cheveux ou sur votre peau, et cela vous assure de ne pas contaminer votre literie.

 Source : everydayroots.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *